Planet-Tekno.com
Retour Accueil Agenda des soirées House Techno Drum n Bass Audio Forum Liens Dossiers
Les News archivées
Recherche
  Toutes les news
Juste les mises à jour du site
Nouveautés
     
Page 14/38 - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 373 archives

01/09/2003 (6 envois) MATOS 
Gagnez 2 platines de Technics 1210 MK5

A l'occasion des 30 ans des platines Technics SL-1200, le site officiel Technics1210.com ouvre ses portes pour sa compétition de Sound flyer de l'an 2003.
Les visiteurs du site auront la possibilité de créer de la musique dans trois différents bpms à partir de la banque d'échantillons créées spécialement pour le site. Une fois qu'une Soundflyer est créée elle peut-être uploader dans le hit-parade et votée par d'autres visiteurs du site. Les participants peuvent toujours promouvoir leurs musiques et les envoyer à leur amis qui peuvent les aider à progresser au top du hit-parades.
La position de votre musique au hit-parade dépend du nombre de votes. Le Soundflyer à la tête du hit-parade remportera chaque mois la nouvelle turntable Technics 1210 MK5 (l'édition de l'anniversaire) des écouteurs et d'autres marchandises.
Envoyer à un ami
Imprimer

29/08/2003 (3 envois) LABEL 
Sortie du nouveau Missive

Lullabies, berceuses en anglais, représente la touche féminine du label House Missive. Tout d'abord repérée pour ses talents de DJ, elle s'est vite prise au jeu de la composition.
Aux platines, elle charme et enflamme le dance-floor. Son talent lui vient de la richesse de ses influences musicales et de sa technique de mix. Avec une sélection riche et subtile, Lullabies accompagne durant l'année 2003, Thomas Di Matteo, Mister J., Rob Mello, Charles Webster, Stuart Mc Lellan, Robert Owens ou bien encore Cyril K. Elle surprend à chacune de ses apparitions, avec un set énergique et plein de charme tout à son image...

Sa dernière prestation aux cotés de Maud de Scratch Massive lors du Bal du 14 juillet, Place de la Bastille a marqué les esprits. Elle mixe aussi bien dans de gros clubs tel le Rex, le Gibus ou la Villa Rouge que pour des évènements privés pour le compte de BETC Euro RSCG, Lee, Balcony ou bien encore Kiliwatch.

Pour son 1er titre, "This Way" (Missive 18), elle s'est entourée de sa "famille": sa meilleure amie Karine à la voie et Julien aka Mister J. au mixage. Une alchimie parfaite qui débouche sur un titre personnel...

MISSIVE 18

LULLABIES - "THIS WAY" feat. KARINE
A1. "ORIGINAL MIX"
Lullabies signe en collaboration avec Mister J. un morceau aux sonorités deep electro, le tout agrémentée de la voix sensuelle et envoûtante de Karine.

B1. "ROB MELLO'S NO EARS DUB"
Rob Mello, producteur et Dj londonien qui a signé des titres sur Classic notamment, nous sort de sa moulinette magique un remix acid house dans lequel seule la voix de Karine s'en tire à peu près indemne. Un remix spécialement destiné au dancefloor et aux Djs exigeants.

B2. "LANOIRAUDE'S REWORK"
Un remix atmosphérique tout en délicatesse avec une touche jazzy pour Lanoiraude. Pur joyaux !

Infohttp://www.missive-music.com
Envoyer à un ami
Imprimer

27/08/2003 (0 envoi) FESTIVAL 
Rendez-Vous Electroniques 2003

Les "Rendez-Vous Electroniques" : 10 jours de fêtes et d'échanges pour découvrir l'actualité des cultures électroniques dans une centaine de lieux

La 6ème édition des "Rendez-Vous Electroniques" aura lieu du vendredi 5 au dimanche 14 septembre 2003 à Paris et en régions dans plus de 100 lieux.

Les "Rendez-Vous Electroniques" sont un ensemble de manifestations sur les musiques, arts et cultures électroniques. Ils permettent au grand public d'avoir accès, en seulement 10 jours, à un panorama riche et varié de ce mouvement artistique dynamique. A Paris, Technopol installera du vendredi 5 au vendredi 12 septembre la "Maison des Rendez-Vous Electroniques" sur le parvis de l'Hôtel de Ville. A l'intérieur d'une structure artistique inédite, tous les publics pourront y trouver les informations sur l'ensemble de la programmation ainsi que des conférences et show-cases en accès libre. 6 parcours thématiques sont proposés:
- Le parcours "show-cases": des lives et des mixes gratuits, représentatifs des différents styles électroniques (dub, électro, techno world, trance, expérimental, house, drum & bass, hardcore) sur le parvis de l'Hôtel de Ville et dans les FNAC Champs Elysées et Saint-Lazare

- Le parcours "conférences": des débats sur des questions d'actualité (fermetures des lieux, l'avenir des disquaires, etc.) et de fonds (le phénomène techno et ses points communs avec d'autres expressions musicales) avec de multiples intervenants (artistes, organisateurs de soirées, sociologues, institutions culturelles...)

- Le parcours "images & expos": 2 cinémas avec des courts et longs métrages et des documentaires et 7 lieux d'exposition participent à la manifestation

- Le parcours "formations": 5 jours de formations à l'IRCAM et l'IRMA destinées aux professionnels et à ceux qui souhaitent le devenir pour mieux connaître les rouages des métiers électroniques

- Le parcours "bars": de très nombreux sets de DJs et des lives d'accès gratuit pour la plupart

- Le parcours "soirées": de nombreux DJs français et étrangers se produiront dans les clubs de la capitale et 17 fêtes auront lieu le soir de la Techno Parade


Evènement unique en France, les "Rendez-Vous Electroniques" ont pour objectif de promouvoir la richesse et la créativité de la scène électronique française, de faire de la capitale une vitrine de la création électronique mondiale, de découvrir de nouveaux talents, mais aussi de s'interroger sur l'avenir artistique de ce mouvement, de stimuler sa professionnalisation, d'alerter et de débattre sur les difficultés qu'il rencontre au quotidien.

Ils se clôtureront par la Techno Parade qui investira le pavé parisien au son de toutes les musiques électroniques le samedi 13 septembre 2003: 21 chars, 250.000 personnes, et un slogan : "laissez-nous danser !".

Rendez vous Place Denfert Rochereau dès 13 heures !

L'ensemble des informations est disponible dans le "programme et manifeste des Rendez-Vous Electroniques", distribué à 500.000 exemplaires en France et à l'étranger, et sur le site web www.technopol.net

Contacts : Sophie BERNARD, directrice, tel : 06 64 20 46 61 / Pascale PY, communication, tel : 06 61 12 16 93, presse@technopol.net

Technopol
Association pour la défense, la reconnaissance et la promotion des cultures, des arts et des musiques électroniques
6-8, rue des Petites Ecuries, 75010 Paris, France
Tel : +33(0)1 42 47 84 75/ 76 Fax : +33(0) 1 42 47 03 03
Envoyer à un ami
Imprimer

12/08/2003 (1 envoi) FESTIVAL 
Les festivals techno dénoncent

Mardi 12 août 2003 - 18h00

Les festivals techno dénoncent l'incohérence de la politique gouvernementale.

Un an après les premières rencontres avec le Ministre de l'Intérieur, nous constatons l'échec de la politique menée jusqu'ici.

Après le drame de Faouet, le choix du Larzac et la réquisition de terrains pour le teknival du 15 août ne font que renforcer la méfiance des élus et des populations concernées envers l'ensemble des rassemblements techno.
Il s'agit au mieux d'une erreur politique, au pire d'une volonté délibérée de discréditer l'élan citoyen qui a réuni 250.000 personnes, dont plusieurs milliers de raveurs, le week-end dernier.
Nous affirmons donc notre soutien aux agriculteurs victimes de réquisition, à la Confédération paysanne et au collectif des sound-systems.

Après un an "d'intermittence", le groupe de travail mis en place par le Ministère de l'Intérieur n'a pas abordé les questions prioritaires. Nous souhaitons qu'il intègre des représentants du Ministère de la Culture, du Ministère de la Santé et des représentants des élus locaux afin de traiter les problèmes spécifiques rencontrés par les organisateurs d'événements techno.
Nous réaffirmons enfin notre soutien à la politique de prévention développée par les associations Médecins du Monde et Techno +, récemment remise en cause par les poursuites à l'encontre de Jean-Marc Priez, responsable de cette dernière association.

Les festivals Astropolis (Brest), Electronica Temporis (Nancy), Millesime (Bordeaux), Nördik Impakt (Caen)
Envoyer à un ami
Imprimer

12/08/2003 (2 envois) TEKNIVAL 
Teknival du 15 août et réquisition de terrains

Le 11 Août 2003. 16 heures 30.

NÉGOCIATIONS AVEC LE GOUVERNEMENT

Après notre réunion relativement correcte avec le ministre de l'Intérieur il y a quelques jours où des promesses claires et concrètes ont été faites, Monsieur Sarkozy cède maintenant aux sirènes du député maire de Millau. Voici le communiqué du collectif destiné à la presse.

La réquisition de terrains agricoles par le ministre de l'Intérieur est un coup bas qui vise à:
- dresser les agriculteurs et les festivaliers les uns contre les autres,
- nuire à l'image de la Confédération Paysanne et des organisateurs de Fêtes Libres.

Nous tenons à ré-affirmer notre soutien au monde agricole, il n'y a pas d'opposition et nous sommes prêts à soutenir les agriculteurs du Larzac dans les différentes démarches qu'ils ne vont pas manquer d'entreprendre à partir d'aujourd'hui.

A vouloir satisfaire tout le monde, Monsieur Sarkozy se prend les pieds dans le tapis de son propre discours sécuritaire. Car si une solution n'est pas trés rapidement trouvée, nous verrons des dizaines de milliers de personnes à la recherche de petits rassemblements "sauvages" ce qui place potentiellement le Larzac dans une situation d'insécurité écologique et sanitaire extrême.

Monsieur le Ministre de l'Intérieur souhaitez-vous vraiment reproduire les conditions des récents incidents en marge du Festival des Vieilles Charues ? Combien de jeunes devront encore être sacrifiés pour simplement nous permettre de nous réunir et de nous exprimer comme nous le souhaitons ?

Nous souhaitons nous voir attribuer des terrains d'Etat ou de collectivités territoriales, pas des champs d'agriculteurs.

Alors qu'on nous demande de nettoyer au mégot près les rares terrains qu'on nous prête, l'excuse des explosifs résiduels sur les terrains militaires va-t-elle nous être resservie chaque fois ou bien l'armée a-t-elle besoin d'un peu de motivation pour ranger ses détritus meurtriers ?

Si les conditions actuelles n'évoluent pas, le collectif des sounds-system refusera de participer à l'organisation du teknival et rejettera la responsabilité des manifestations spontanées, qui ne manqueront pas d'avoir lieu, sur les autorités.

Le Collectif des Sounds Systems.
Envoyer à un ami
Imprimer

12/08/2003 (8 envois) COMPIL 
Sortie de la compilation "Le Break"

En septembre prochain sortiera la compilation "Le Break", exclusivement sur vinyl.

Inspiré par les premiers disques de breakbeats destinés aux dj's hip-hop, apparus au début des années 90 (les séries "Momix" de Simon Harris, "The Grooves" de DMC ou autres Dj Food et Dj Rectangles), "Le Break" est destiné aux dj's, producteurs de drum'n'bass et autres musiciens amateurs de breakbeats, ayant besoin de matière rythmique originale (basses, nappes, percus, spoken words...) comme base de leurs créations.

Proposé en mai 2002 par dj Nem sur le forum d'un site internet francais, ce projet s'est adressé à tout producteur désireux d'y participer.

Les producteurs ayant répondu à l'appel en créant leur propre breakbeat drum'n'bass et apportant quelques bases solides de sons à jouer et à sampler sont: Dale Cooper (Dijon), Mykee (Paris), Marcus Fandor (Dijon), Alcor (Dijon), Mental (Paris), Nem (Paris), Steve Argüelles (Paris-Londres).

Les soirées VERSUS ont servit a son financement et ont permis de ratacher au projet, d'autres producteurs actifs de la scene d&b française, désireux de s'y investir. Un volume 2 est donc en cours d'élaboration...

SIDE A:
1. BREAK & BREAKFAST by Mykee (180 bpm - 2:45)
2. SOUNDS + SCRATCHS by Mykee (0:30)
3. BREAKTENSE by Mark Hüss (180 bpm - 3:14)
4. SOUNDS + SCRATCHS by Mark Hüss (1:33)
5. THE BREAK by Cristalo (174 bpm - 3:42)
6. SOUNDS + SCRATCHS by Cristalo (3:56)

SIDE B:
1. SLEEPIN' IN NOEL ST by Alcor (160 bpm - 2:15)
2. PLUSH BREAK by Steve Arguëlles (190 bpm - 3:18)
3. BEAT & BREAK SHOP SOUNDS by Steve Arguëlles (0:32)
4. NERVES by Nem (160 bpm - 3:15)
5. SOUNDS + SCRATCHS by Alcor (0:21)
6. SOUNDS + SCRATCHS by Nem (4:58)


Infohttp://www.lebreak.net
Envoyer à un ami
Imprimer

07/08/2003 (2 envois) TEKNIVAL 
Le Teknival du 15 août se tiendra dans le Larzac

PARIS, 7 août (AFP) - Le traditionnel Teknival du 15 août se "déroulera sur une partie du terrain militaire du Larzac (Aveyron) mis à la disposition des ravers par l'Etat", a annoncé jeudi un communiqué du ministère de l'Intérieur.

"Après plusieurs échanges et réunions de travail avec les organisateurs, le ministère de l'Intérieur a décidé d'autoriser la tenue du teknival traditionnel du 15 août", indique le communiqué, rappelant que le ministre Nicolas Sarkozy s'était engagé fin 2002 "à autoriser chaque année 3 ou 4 teknivals sur des terrains préalablement repérés par les services de l'Etat".

Vendredi dernier, le ministre avait reçu place Beauvau des représentants associatifs du mouvement techno.

M. Sarkozy s'était engagé à créer les conditions d'un meilleur dialogue au niveau local pour organiser des rave et free-parties.

Il avait annoncé une réunion à la rentrée, regroupant organisateurs, médiateurs du ministère de l'Intérieur et directeurs de cabinet des préfets.
Cette table ronde, à laquelle sera conviée l'Association des maires de France, vise à "créer les conditions d'un meilleur dialogue au niveau local".

Le premier Teknival légal s'est déroulé début mai sur l'ex-base aérienne de Marigny-Le-Grand (Marne) sans incident. Il a rassemblé entre 40.000 et 45.000 personnes selon les organisateurs.
Envoyer à un ami
Imprimer

01/08/2003 (1 envoi) DISQUE 
Sortie de 5 CDs Mixés par Laurent Garnier

La grosse sortie de la rentrée, c'est du côté de Laurent Garnier qu'il faudra aller la chercher...

A la rentrée prochaine, il sera de retour avec 5 CDs mixés dont deux en vente uniquement sur le FComShop. (www.fcomshop.com)

Les trois autres se présenteront sous forme de coffret, distribués dans les points de vente habituels. Ce coffret comprendra un mix présentant la programmation musicale de sa radio en ligne Pedro's Broadcasting Basement (www.pedrobroadcast.com), un mix effectué au Sonar en 2000, ainsi qu'un mix réalisé à Detroit l'année dernière. Les deux autres mixes, enregistrés pour les dix ans du Rex Club, et pour la radio BBC, seront en vente sur le shop.

Laurent a également co-écrit un livre avec David Brun-Lambert. Intitulé "Electrochoc", cet ouvrage raconte, selon la vision de l'artiste, l'histoire et l'émergence de la musique électronique...
Envoyer à un ami
Imprimer

31/07/2003 (0 envoi) MIX 
Nouveaux mixs de Miss Sandy

Miss Sandy vous propose de découvrir sur Planet' Tekno 2 nouveaux mix TekHouse et Techno

Ecoutez les sur les pages House et Techno
Envoyer à un ami
Imprimer

28/07/2003 (0 envoi) COMMUNIQUE 
Communiqué de presse Technopol

Technopol dénonce l'attitude répressive et incohérente des pouvoirs publics concernant la musique électronique

Ces dernières semaines la France a assisté à une aggravation de la politique répressive des pouvoirs publics à l'égard de la scène électronique: annulations de soirées, refus d'autorisation, fermetures administratives de lieux, poursuites en justice, violences policières.

  • Refus d'autorisation après accord verbal par la mairie au dernier moment de la soirée légale et payante "terror machine 4" à St Avold (Moselle) le 19 juillet. Malgré l'intervention de Technopol au plus haut niveau, qui a permis de faire changer l'avis défavorable du commissariat (celui-ci prétextait notamment le manque d'effectif de police à cette période et la consommation de produits stupéfiants), le maire, étant parti en vacance, son adjoint a refusé l'autorisation
  •  Impossibilité d'obtenir l'autorisation de disposer d'une salle des fêtes pour organiser une soirée techno légale dans l'Isère sous prétexte de dangers pour les habitants malgré de multiple demandes sur différentes communes; opposition caricaturale du maire de Chevannes (Essonne) qui proteste contre la tenue de la soirée du collectif Hérétik le 5 juillet sur sa circonscription et conseille à ses habitants de "tenir les enfants à l'écart"
  •  Fermetures administratives de lieux de diffusion musicale: le café-concert de la "Flèche d'Or" le 30 avril par la Préfecture de Police de Paris (dont l'arrêté a ensuite été cassé par le Tribunal administratif de Paris); les discothèques "4 Sans" et "Nautilus" par la préfecture de Gironde en mai et juin dernier et le "Happy People" à Annecy par la Préfecture de Haute-Savoie en juin
  •  Poursuites en justice, notamment par le Procureur de la République contre le Président de l'association "Techno Plus" pour la diffusion de deux documents d'information et de prévention sur l'usage de substances psychoactives au prétexte d'avoir "facilité et provoqué l'usage de stupéfiants", documents pourtant réalisés en partenariat avec le ministère de la Santé dans le cadre d'une politique nationale de prévention
  •  Violences policières à l'occasion du teknival organisé le 19 juillet au moment du festival des Vieilles Charrues de Carhaix (Finistère). Résultat: blessés graves, affrontements, insultes et situation extrêmement tendue.

Cette situation ne peut plus durer ! Le mouvement techno étouffe !


Technopol déplore que la démarche d'ouverture annoncée qui lui a été promise par le ministre de l'Intérieur lors de la réunion du 21 août 2002 ne soit pas appliquée sur le terrain. On constate que les pouvoirs publics accentuent leur répression du mouvement techno, que les élus locaux, les ministères de l'Intérieur, de la Santé et de la Culture & de la Communication ont tous une interprétation différente des mêmes textes de loi !!

Il faut en conclure que la techno souffre en France d'un véritable état d'exception, où la répression est omniprésente et où les règles varient selon chacun. Cet état de fait amène de nombreux organisateurs à choisir la clandestinité, et donc les free parties organisées sans concertation, plutôt que choisir la voie du dialogue et de la légalité, tant ce chemin paraît être une voie sans issue.

Technopol demande de nouveau aux pouvoirs publics de faire preuve de davantage de responsabilité, d'écoute de la jeunesse et de soutien à l'égard d'une scène artistique pourtant très dynamique au niveau international. L'association réclame instamment à ce que, sur le terrain, les acteurs électroniques n'aient pas à faire qu'aux forces de police mais aussi aux médiateurs culturels du ministère de la Culture.

Cependant, Technopol continue son travail de défense des acteurs électroniques et a réussi à obtenir en première instance de la commune de Châtillon-sur-Chalaronne le versement de dommages et intérêts à une association victime d'une annulation de soirée. La Mairie avait annulé l'autorisation par la simple appellation de la soirée sous le vocable "rave" sur un site Internet...

Technopol annonce la tenue de la Techno Parade samedi 13 septembre à Paris.

Contact:
Sophie BERNARD, directrice
tel : 01 42 47 84 75 / 06 64 20 46 61, mail: presse@technopol.net

Technopol
Association pour la défense, la reconnaissance et la promotion des cultures, des arts et des musiques électroniques
6-8, rue des Petites Ecuries, 75010 Paris
Tel : 01 42 47 84 75

Autres contacts:
Rendez-vous Electroniques : 01 42 47 84 76
Techno Parade : 01 44 83 90 79
Fax: 01 42 47 03 03
www.technopol.net
Envoyer à un ami
Imprimer

Page 14/38 - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 - 23 - 24 - 25 - 26 - 27 - 28 - 29 - 30 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 - 36 - 37 - 38 - 373 archives




retour L'agenda Techno sur votre iPhone:
http://www.planet-tekno.com/iphone
.
Nouveautés


www.planet-tekno.com
© 1997-2017 Planet' Tekno