Planet-Tekno.com
Retour Accueil Agenda Audio Les news de la Planète Techno Forum Liens
 

Fête de la musique 97

Nantes

Traditionnelle !

C'est le mot qui convient cette année pour qualifier la journée annuelle dédiée à toutes les musiques. Les marcheurs en quête de nouveautés des éditions précédentes auront certes pû apprécier les talents des jeunes guitaristes, batteurs, chanteurs, on bien encore danseurs, mais ils n'auront cependant pas eu de véritables révélations comme c'est le cas en général lors d'un tel événement.

On a ainsi pu retrouver les plateaux Rocks, Jazz ou Pop habituels sur les Places du Commerce, Graslin, Royale ou dans les rues piétonnes du quartier Decré. Malgré l'arrivée tardive des promeneurs, beaucoup de monde ont pu prêter une oreille attentive, jusque tard dans la nuit, aux nombreuses reprises piochées ça et là dans les répertoires français et étrangers. Celui de notre Johnny national a été particulièrement utilisé mais des groupes comme Oasis ou Blur ont été également beaucoup appréciés pour leurs mélodies aux antipodes des sons déstructurés des compositions Trash. Les amateurs de danses chorégraphiques sont venus encore plus nombreux qu'en 96 et les curieux n'auront certainement pas été déçus par le grand Fest-Noz organisé Place du Commerce.

Si cette année le Jazz était moins représenté, les percussions et autres Tam-tam auront apporté un regain de dynamisme propre à ces musiques Africaines ou Jamaicaines. Il était d'ailleurs difficile de s'approcher des musiciens tant le public rassemblé autour y était dense. Ces rythmes ont apporté LE rayon de soleil qui a fait malheureusement défaut ce soir là.

Enfin ont été remarqués quelques musiciens, les mains posant d'étranges disques noirs tournant, un casque sur une oreille, et manipulant avec précision des boutons et manettes. Je crois qu'on les appelle des DeeJays. Ils jouent en solitaire, au carrefour de rues fréquentées et la House music s'échappant des enceintes n'échappe alors pas aux oreilles averties des promeneurs.

En général un petit groupe de danseurs s'agite frénétiquement sur la piste de pavés improvisée. Mais ce nombre s'avère bien faible face au groupe de Ravers-fous installés face à l'église (près de Trance Muséum Records). Là, ça donne une put*** d'envie de bouger. La sono est bonne et les décibels Techno y pleuvent, mais à en rendre jaloux le Dieu de la pluie qui va finalement y mettre un terme.

L'ambiance a été en tout cas très "Jump". Une déception toutefois rue de Briord (Disquaire Musica Diablo) où la sono du magasin Down Town, pourtant correcte, n'a pas vraiment attirée le public attendu.

Enfin, on regrettera RSF, qui a changé d'adresse, et sa Pumpin'House énergique, incontournable lors des éditions précédentes.

Mais pour finir, on ne regrettera certainement pas de ne pas avoir eu de Karaoké géant au stade de la Beaujoire !

In the Name of Music

 
Retour

www.planet-tekno.com
© 1997-2017 Planet' Tekno